Partenaires et soutiens se réunissent à la mairie de Paris pour la révélation de Mehad

Le lundi 19 septembre 2022, nous avons révélé en avant-première notre nouvelle identité Mehad lors d’un évènement dans une salle mise à disposition gracieusement par la Mairie de Paris. Ce fut l’occasion de célébrer avec nos partenaires et nos soutiens, 11 ans d’actions au plus près du terrain. Retour sur notre soirée de lancement de Mehad.    Lire plus

Insuffisance rénale et dialyse, le quotidien d'Oum Mohamed 

Oum Mohamed est une femme âgée de 46 ans. Elle vit dans la zone sinistrée de Deir-Ezzor. La présence d’un centre de dialyse à Abou Hamam où elle réside lui a permis de diagnostiquer son insuffisance rénale et de pouvoir accéder à des soins de proximité. Difficile à soigner, nécessitant un suivi rigoureux, les soignants du centre ont pu lui éviter le pire. Découvrez la story d’Oum Mohamed, soignée à Abou Hamam, dans notre centre de dialyse. Lire plus

Le camp Salam du village de Barisha

Après 11 années de combats, de bombardements, les populations civiles tentent de survivre dans des camps de fortune. Près de 6,9 millions de personnes sont aujourd’hui déplacées en Syrie. Dans le camp Salam du village de Barisha, c’est 4600 bénéficiaires qui sont reçus et soignés tous les mois. Lire plus

Vivre et combattre la thalassémie en Syrie

La thalassémie est une maladie génétique du sang touchant les globules rouges, provoquant des anémies plus ou moins sévères, une déformation osseuse et une sensibilité accrue face aux maladies infectieuses. Dans un contexte de guerre, être bien suivi pour cette pathologie est un réel challenge… Surtout que la greffe de moelle osseuse est le seul traitement permettant de guérir définitivement de cette maladie. Lire plus

Inauguration du centre de formation à Lviv

Le 27 août 2022 a été inauguré, par le Pr Raphaël Pitti, responsable formation UOSSM France et  l’adjoint au Maire de Lviv, notre centre de formation à la médecine de guerre. Les premières formations auprès des soignants ukrainiens ont pu avoir lieu et ont été assurées par le Dr Pierre Catoire. Ce centre est né d’un partenariat avec La Chaîne de l’Espoir, le Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères et la Fondation de l'Avenir. Lire plus

L’aide humanitaire : la dernière bouée de sauvetage d’Um Oussama ?

Dans quelques mois, 4 millions de personnes dépendant du couloir humanitaire de Bab Al Hawa seront probablement livrées à elles-mêmes et devront affronter seules la pénurie d’eau, le manque de nourriture et de médicaments. Um Oussama fait partie de ces personnes en situation d'extrême fragilité et de précarité. Lire plus

La fin du dernier couloir humanitaire ?

  Le compte à rebours pour le corridor humanitaire de Bab Al Hawa a commencé. Dans 6 mois, ni médicament, ni nourriture seront acheminés pour les 4 millions d’habitants de la région d’Idleb car la Russie a opposé son véto pour que le dernier couloir humanitaire en Syrie ne puisse se poursuive pendant une année supplémentaire. Lire plus