01 mars 2018 - France Inter : Raphaël Pitti : "Nos politiques sont vraiment des naïfs, Bachar El-Assad ne veut absolument pas négocier"

Ému par le témoignage d'un médecin syrien, Raphael Pitti s'est rendu une première fois en Syrie depuis 2012 afin d'apporter son soutien aux hôpitaux des zones rebelles noyés sous l'afflux. Il n'a cessé depuis de multiplier les aller-retour entre la France et la Syrie pour alerter sur le sort des civils et participer à la formation des chirurgiens syriens à la médecine d’urgence. Il décrit au micro d'Ali Baddou le quotidien des zones assiégées par les forces du régime. Il est l'auteur de Va où l'humanité te porte. Un médecin dans la guerre qui sortira le 8 mars aux éditions Tallandier.  Lire plus

27 février 2018 - BFMTV : Ghouta orientale: des combats ont eu lieu malgré la trêve humanitaire quotidienne

La catastrophe humanitaire se profile toujours dans la Ghouta orientale, en Syrie. Ce mardi, le cessez-le-feu décrété par Vladimir Poutine n'a pas été respecté sans trop de surprises. En effet, des tirs de roquette et des raids étaient toujours en cours dans l'enclave rebelle. D'ailleurs, une ONG et l'agence syrienne Sana ont indiqué qu'un premier civil, un enfant, avait été tué. La trêve humanitaire quotidienne, ordonnée lundi par Moscou, devait avoir lieu pendant 5 heures, de 9h à 14h. Depuis neuf jours, plus de 560 civils, dont 140 enfants, ont été tués par le régime syrien dans le fief rebelle, situé près de Damas. - On en parle avec: Ulysse Gosset, notre éditorialiste politique internationale. Et Anas Chaker, medecin, porte-parole de l'UOSSM. Lire plus

27 février 2018 - France 24 : Guerre en Syrie : la Ghouta orientale, nouvel Alep ?

En Syrie, les raids du régime se poursuivent, alors que 400 000 civils sont bloqués dans l'enclave de la Ghouta orientale, à l'est de Damas. Les soupçons d'attaques au chlore contre la population civile sont démentis par le régime. À New York, le Conseil de sécurité de l'ONU a adopté samedi une résolution qui demande une trêve humanitaire d'un mois "sans délai" dans toute la Syrie. Pour la première fois la Russie n'a pas mis son veto. Que peut la diplomatie face à l'horreur ? Lire plus

26 février 2018 - France Info : Syrie : du "chlore a été utilisé" contre la population de la Ghouta orientale

Ziad Alissa, le président de l'UOSSM, a affirmé lundi sur franceinfo, sur la foi de témoignages de médecins, que 18 personnes hospitalisées dimanche présentaient des blessures qui laissaient penser que du chlore a été utilisé lors de bombardements dimanche dans la Ghouta orientale. Lire plus

26 février 2018 - What's up Doc : GHOUTA : #DOCTORSINDANGER - Hippocrate brûle en Syrie

Malgré la trêve de 30 jours votée à l’Onu pour la Syrie, les bombardements continuent dans la Ghouta, et ailleurs. Les civils et les hôpitaux sont touchés, parfois lors d’attaques chimiques, rapporte l’Union des organisations de secours et soins médicaux (UOSSM). Des soignants sont ciblés : médecins français, mobilisez-vous pour vos confrères en Syrie ! Lire plus

26 février 2018 - New-York Times : Syria Cease-Fire Must Take Effect Immediately, U.N. Chief Warns

The Union of Medical Care and Relief Organizations, which is based in Paris, said that within 24 hours of the resolution’s approval, two more hospitals in eastern Ghouta had been hit by airstrikes. It added that there were 31 attacks on 26 medical facilities in the week that ended on Sunday. At least 541 people were killed and thousands wounded in that time it said. “I am ashamed of the U.N. Security Council,” Ziad Alissa, the organization’s president, said in a statement.  Lire plus

24 février 2018 - Sud Ouest : Syrie : Dans la Ghouta, "les 400 000 civils vivent dans des conditions hallucinantes"

Un médecin franco-syrien actif dans une ONG internationale témoigne de l’état désespéré des civils assiégés dans la plaine de la Ghouta orientale. e docteur franco-syrien Anas Chaker, anesthésiste-réanimateur dans une clinique privée de région parisienne, est le porte-parole et cofondateur de l’Union des organisations de secours et soins médicaux(UOSSM).  Lire plus

23 février 2018 - La Dépêche : Massacre en Syrie : « 3 billboards » devant l’ONU

C’est pour enfin faire réagir la communauté internationale qu’une coalition, composée notamment de Médecins du Monde, l’UOSSM, CCFD-Terre Solidaire et Save The Children*, a décidé de lancer un appel puissant. Aujourd’hui, « trois panneaux d’affichage circulent autour du bâtiment des Nations Unies afin d’interpeller le Conseil de Sécurité et lui demander des explications quant à son inaction », explique la coalition.  Lire plus

23 février 2018 - La Nouvelle République : Syrie : "la situation en Ghouta est plus dramatique qu'à Alep"

L’Union des organisations de secours et soins médicaux (UOSSM) est en deuil depuis le décès, mardi, dans les bombardements en Ghouta orientale, d’un de ses membres. Engagée en soutien aux centres de soins et aux hôpitaux de la région, l’ONG subit l’escalade de violence qui touche le secteur. Depuis dimanche, des bombardements intensifs y ont fait plus de 400 morts. Lire plus

22 février 2018 - BFM TV : Syrie, le martyre de la Ghouta bombardée depuis dimanche

"On manque de matériel médical, du matériel absolument indispensable pour sauver les victimes, on manque de tout." Dr. Mohammad Khair Al-Samoud, directeur du bureau de l’UOSSM à la Ghouta orientale, sur BFM TV.  Lire plus